articles de Minnie

Étrangère et heureuse de l'être!

Écrit par

Si vous me demandez d’où je viens, je vais probablement vous répondre que je viens de l’Angleterre. Et dans les faits, au moins, c’est vrai; je suis née en Grande-Bretagne, j’y ai grandi et mon accent en anglais ne vous laissera aucun doute là-dessus!

Si vous me demandez si mon pays d’origine me manque, je vais peut-être vous surprendre avec un « non » franc. Les gens – ma famille, mes amis – certainement mais le pays? Non. Et ceci même si je trouve ce vieux pays immensément riche en beauté naturelle et en histoire.

Née d’un père britannique et d’une mère québécoise anglophone, ma passion pour les langues et la différence culturelle m’ont amenée à habiter dans plusieurs pays avant de me retrouver sur le sol québécois dans la mi vingtaine. Je suis arrivée à Montréal avec une valise et ma double nationalité, me disant que j’y passerais un an ‘gros max‘ avant de continuer mon exploration du monde.

Presque 15 ans plus tard – et c’est l’histoire de beaucoup de nouveaux arrivants! — j’y suis encore, le Québec m’ayant complètement séduite. Je suis installée maintenant dans la région des Laurentides avec mon mari québécois et notre fils bilingue et biculturel et je n’ai aucune intention de partir!

Ici, je ne me sens ni Québécoise francophone – même si je parle le français très bien, avec de plus en plus d’expressions québécoises – ni Québécoise anglophone – même si ma mère était d’ici et que cette culture se rapproche le plus de ma culture d’origine.

À vrai dire, je ne me sens plus très britannique non plus. Ce qui m’amène à m’interroger sérieusement sur mon lien d’appartenance!

Lu 5418 fois
f
Partagez !
FacebookTwitterRSS FeedPinterest
×

Joignez-vous au newsletter et recevez vos cadeaux!
1. Méditation « Au fond de mon lac intérieur » - 20 minutes pour explorer votre paysage intérieur sur une trame sonore qui transporte.
2. Texte « 5 habitudes pour une vie plus consciente » - Pratiques de présence pour un quotidien avec plus de sacré, joie et sens.